UNE PEUR

Pour comprendre mieux retenez les mots et les expressions suivants:

Anvers [anvers] —Антверпен

auberge f —постоялый двор, гостиница

serpent m — змея

écurie f — конюшня

caisse f— ящик

qu'on le croit —чем думают, считают

patte f — лапa (y животных)

poumon m — легкое

paire f — пара

côte f — ребро

bougie f — свечка

allumettes f pl — спички

saisir II gr — хватать

se glisser I gr — проскальзывать, проникать

souvenir m — воспоминание

endroit m —место

bouger I gr — двигаться, шевелиться

couverture f — одеяло

cuvette f — таз

souris f — мышь

noyé, -e adj —утонувший, утопленный

C'était à Anvers. Je suis arrivé tard dans mon auberge. Un seul voyageur était dans la salle à manger. Pendant le dîner, il m'a raconté son voyage en Afrique. Il était venu à Anvers pour vendre au Jardin Zoologique une collection d'animaux: des lions, des panthères, des zèbres, des serpents.

— Vos animaux sont ici avec vous? lui ai-je demandé.

— Les lions, les panthères et les zèbres sont à l'écurie dans leurs cages; les serpents sont dans ma chambre, enfermés dans une caisse.

— Vous passez la nuit ici?

— Sans doute.

— Est-ce que vos serpents ne peuvent pas sortir de leur caisse?

— Ils dorment. Et puis je vous réponds qu'ils sont moins terribles qu'on le croit en Europe. Ils sont très jolis, voulez-vous les voir? Ils marchent sans pattes, ils ont un poumon, et deux cent cinquante paires de côtes.

— Je vous remercie. Des animaux qui ont un poumon et deux cent cinquante paires de côtes ne m'intéressent pas.

Je suis monté dans ma chambre la tête pleine d'histoires de serpents; je me suis déshabillé lentement. Pendant que je me lavais les pieds, j'ai entendu du bruit dans la chambre voisine, et une voix m'a crié:

"Bonsoir, monsieur, j'entends que vous n'êtes pas encore couché. Dormez tranquillement et ne pensez pas à mes serpents".

Je suis resté longtemps sans dormir, je pensais tout le temps a mon voisin et à ses serpents. Enfin je me suis endormi, je ne sais pourquoi, mais au milieu de la nuit je me suis réveillé et j'ai entendu un bruit dans ma chambre. Je me suis assis sur le lit pour mieux écouter. Je voulais allumer la bougie qui était sur la table, près du lit, mais je n'ai pas trouvé mes allumettes.

Je ne pouvais rien voir, et le bruit continuait. Alors une peur terrible m'a saisi: c'étaient les serpents! Je voulais appeler, crier, la peur me serrait la gorge. Je m'expliquais tout: les serpents s'étaient glissés sous la porte ... Je ne savais que faire. Tout à coup un souvenir m'est venu. J'ai entendu dire que si les serpents trouvent un endroit chaud ils restent plusieurs heures sans bouger. Vite, j'ai saisi ma couverture, je l'ai jetée par terre, et j'ai écouté.



Quelques moments plus tard, le bruit est devenu plus faible. Avaient-ils trouvé la couverture? Enfin je n'entendais plus rien.

Vous comprenez bien, que je ne pouvais plus m'endormir. Le matin je me suis levé pour sortir dans le corridor, pour appeler quelqu'un, quand j'ai compris tout: dans ma cuvette pleine d'eau et restée par terre j'ai aperçu une souris noyée.

Le soir j'ai changé d'auberge.

D'après Hector Malot

Répondez aux questions ci-dessous par écrit:

1. Où se passe l'action de ce récit?

2.Qui se trouvait dans la salle à manger?

3.Le voyageur, qu'est-ce qu'il a raconté?

4.Le voyageur, pourquoi était-il venu à Anvers?

5.Les animaux, sont-ils aussi à l'auberge?

6.A quoi pense l'auteur de ce récit quand il reste seul dans sa chambre?

7. A-t-il pu s'endormir?

8. A-t-il dormi tranquillement toute la nuit?

9. Pourquoi s'est-il réveillé au milieu de la nuit?

10. Quel souvenir lui est-il venu tout à coup?

11. Qu'est-ce qu'il a fait?

12. Qu'est-ce qu'il a aperçu le lendemain matin?

13. Est-il resté dans cette auberge?


8261776774238720.html
8261804057803555.html
    PR.RU™